Accueil FAQ Suivi Comment suivre les centres d’usinage et les machines à commande numérique (CN) ?

Comment suivre les centres d’usinage et les machines à commande numérique (CN) ?

Temps de lecture
6 min
Simon Magne, expert MES
Simon MAGNE
expert MES

Astn’go permet de suivre la production sur une grand variété de CN (machine à commande numérique) dans différents domaines comme le traitement des métaux et des plastiques.

Quelles données pouvez-vous suivre sur une CN ?

Le suivi d’un équipement passe généralement par la mesure du temps de cycle de production d’une pièce par rapport à un temps de cycle cible défini par l’OF, la référence ou l’équipement.

Dans le cas d’un suivi d’une CN, il n’est pas toujours évident de mesurer le temps de cycle de manière unitaire. Suivant la nature de la matière première et de l’OF/référence, il est possible de produire X produits pendant un cycle. Avec Astn’go, le paramétrage du nombre de pièces par cycle peut se faire au niveau de l’opération d’OF, de la référence ou de l’équipement.

Mesurer la disponibilité de votre moyen de production

Vous pouvez mesurer la disponibilité de votre moyen de production en comparant le temps de fonctionnement de la machine avec les temps requis (le temps requis est égal au temps d’ouverture du moyen de production moins les arrêts prévus). Cette démarche vous permet d’obtenir le taux d’utilisation de l’équipement et un détail sur les raisons impactant le bon fonctionnement de celui-ci, exemple : pannes, approvisionnement matière, nettoyage, pauses, arrêts techniques.

Mesurer la performance de votre moyen de production

Si l’équipement et le processus le permettent, vous pouvez suivre le nombre de pièces réalisé par la machine. Cette approche vous permet de mesurer la performance de votre équipement en comparant le temps de réalisation d’une pièce par rapport au temps initialement prévu.

Comment suivre une machine CN avec Astn’go ?

Capter le temps de fonctionnement de la machine CN

Pour connaitre le temps de fonctionnement de votre équipement, vous devez connecter l’IIoT à l’élément vous permettant d’indiquer que la machine est en fonctionnement. Ce signal est généralement récupéré sur les colonnes lumineuses ANDON, laser, broche ou autre élément permettant d’alimenter l’IIoT lorsqu’un cycle de production est en cours.

La récupération d’un cycle de production permet d’identifier si la machine est en production.

Comme le montre les schémas N°1 et N°2 ci-dessous, Astn’go peut déterminer l’état de marche ou d’arrêt d’un équipement de production en fonction du temps de cycle théorique pour la production en cours. Ce temps de cycle peut être porté par l’opération d’OF, la référence, l’équipement.

Capter la performance avec le comptage de pièces produites par une machine CN

Pour récupérer le nombre de pièces produites, il faut que l’IIoT Astn’go capte un signal lui indiquant la fin d’une pièce ou d’un cycle. Ce signal peut provenir d’un relai, alimenté par un capteur ou par un signal envoyé suite à la configuration du code G.

Évaluer les performances d’une machine CN

  • Si vous captez uniquement le signal de fonctionnement de la machine CN, vous pouvez mesurer le taux de disponibilité, composant du TRS. Avec Astn’go, vous pourrez également analyser les raisons de perte de productivité de la machine CN via un Pareto des causes d’arrêt.
  • Si vous captez un signal pour les pièces produites, vous avez la possibilité de mesurer le taux le taux de performance de votre machine en plus du taux de disponibilité.

Le taux de performance va comparer le temps de cycle réel pour la réalisation d’une pièce par rapport au temps de cycle cible.

Deux façons de collecter les données

1 signal
Schéma N° 1 – avec un seul signal venant de la machine

Le schéma ci-dessus explique comment Astn’go peut gérer l’état de marche/arrêt et le comptage des pièces, dans le cas de cycle long à l’aide d’un seul signal.

Le signal 1 collecté correspond au fonctionnement de la machine. Si le signal renvoyé est à 1 (temps A), Astn’go considère que la machine est en production. Lorsque ce signal passe à 0, Astn’go compte une pièce.

Le temps passé dans la position 0 (temps B) va déterminer l’état de la machine. En effet, si ce temps B est inférieur ou égal au temps prévu (temps Ref. temps gammé de déchargement/chargement) entre deux produits, alors la machine reste en production. Si ce temps B est supérieur au temps prévu, alors la machine est considérée comme étant à l’arrêt. Dans ce cas, Astn’go demande à l’opérateur d’indiquer la raison de cet arrêt parmi une liste de causes paramétrable.

2 signaux
Schéma N° 2 – avec 2 signaux venant de la machine

Le schéma ci-dessus explique comment Astn’go peut gérer l’état de marche/arrêt de la machine et le comptage des pièces, dans le cas de cycles longs à l’aide de deux signaux.

L’exemple montre ici que la gestion de l’état machine est fiabilisée avec la combinaison de deux signaux. Dans cet exemple, un cycle de production normal est constitué d’un arrêt machine et de l’ajout d’un produit. Si l’arrêt machine n’est pas associé à un top pièce, alors Astn’go considère la machine comme étant à l’arrêt. Dans ce cas, Astn’go demande à l’opérateur d’indiquer la raison de cet arrêt parmi une liste de causes paramétrable.

L’IIoT d’Astn’go est-il obligatoire pour la captation des données des machines CN ?

Pour récupérer les données évoquées ci-dessus, il est nécessaire de connecter l’IIoT Astn’go à votre machine. Ces données seront traitées par l’application Astn’go pour être restituées sur les différents écrans auprès de l’opérateur et du manager en temps réel.

Quel processus et quels équipements ?

Ce type de suivi est particulièrement adapté aux lasers, découpeurs plasma, jets d’eau, tours CN, fraiseuses et poinçonneuses…

Parmi les constructeurs de machines : ESAB, Doosan, Okuma, Haas, Fermat, Finnpower, Amada, Bystronic, Feeler, Bumotec, Cazeneuve, Mazak, Robojob, Hermle, Tsugami, FANUC, Citizen-Cincom, Citizen-Miyano Huron, Index, TRAUB, Jyoti, Manurhin K’MX, Mori-say, Schütte, Somab, Wickman, Tornos, Weber.